Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mai 2012 6 19 /05 /mai /2012 20:19

Nous avons dû mal à croire aujourd'hui, quand on est jeune, que dans les années 1960 on pouvait être amené à choisir entre deux CDI et prendre le métier qui nous convenait le mieux. Une époque où le chômage n'existait pas, où l'on pouvait progresser socialement et devenir propriétaire de son logement, bien plus facilement.

Les jeunes nés à partir des années 1980  n'auront connu que la crise, qui dure depuis plusieurs décennies. Désirant s'intégrer dans le marché du travail après avoir obtenu leurs diplômes, quel qu'il soit, on leur fera comprendre plus ou moins élégamment qu'il n'en sera rien et qu'ils pourront au mieux, effectuer des stages.
Les stages sont trop souvent non rémunérées et sont censés permettre aux jeunes de pouvoir se former, apprendre un métier en réduisant les coûts pour l'entreprise. Seulement voilà, le principe même a été détourné et on peut désormais parler aujourd'hui de travail gratuit encouragé en prime par l'Etat. Selon l'Observatoire des Inégalités, 2,8 millions de français ont un emploi précaire, et près de 6 millions d'entre eux sont contraints de vivre avec 750 euros par mois.

Les jeunes stagiaires sont ainsi amenés à effectuer les mêmes tâches qu'un salarié ordinaire, voire même travailler plus que ces derniers, le tout pour une rémunération comprise entre cent et trois cents euros par mois quand rémunération il y a, car parfois ils ne sont même pas payés.

Ne peut-on pas dès lors parler d'esclavagisme moderne ? Que proposent les politiques pour remédier à un tel fléau ? Malheureusement, très peu proposent de solutions pertinentes... au sein de l'UMP comme du PS, on semble préférer jouer la politique de l'autruche et maintenir un système entraînant des effets pervers mais aussi d'aubaine, à savoir : les exonérations de charges sociales sur les bas salaires, incitant les entreprises à créer des emplois précaires et mal payés.

Par ailleurs, ces exonérations ont un coût pour l'Etat qui représente 22 milliards d'euros. Ne serait-il pas dès lors plus sage de remettre en cause une telle logique qui accroit la précarité au travail ? Sachant que l'immense majorité des entreprises sont des TPE-PME, pourquoi ne pas leur proposer un emploi sans charges en CDI pendant cinq ans?

Cela reviendrait moins cher pour les caisses de l'Etat et de plus, réduirait fortement la pauvreté puisque les salariés seront alors embauchés au salaire minimum légal, mettant fin à de nombreux abus de part et d'autre et permettant aux salariés de vivre mieux qu'auparavant.

 

Nicolas LAURI

 

du-travail-pour-les-jeunes-456x304.jpg

Partager cet article

Repost 0
No Pasaran la FM et le blog - dans Emplois
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Bienvenue sur No Pasaran FM - la WebRadio et le blog des chroniqueurs pour niquer les gros niqueurs
  • Bienvenue sur No Pasaran FM - la WebRadio et le blog des chroniqueurs pour niquer les gros niqueurs
  • : Le blog de la webradio NoPasaran FM. Pour une vraie info, une vraie radio faite par des vrais gens, contre les merdiacrates qui nous enfument ... RESISTANCE !!! Découvrez également notre blog et nos articles, des infos, des sujets chauds ... Rejoignez nous, si vous avez une idée de rubrique, des sujets qui vous intéressent, des infos, des petites annonces, un huissier qui doit vous déloger, un coup de gueule, un ras le bol, envie de vous laver les oreilles et le cerveau ... C'est ici ...
  • Contact

Bienvenue

Retrouvez et rejoignez l'équipe de nos chroniqueurs pour niquer les gros niqueurs sur notre blog mais également sur notre web-radio libre et participative 

NO PASARAN FM.

 

Une seule ligne éditoriale:
Liberté, Egalité, Fraternité, Laïcité et INFORMATION

 

Pour couper NO PASARAN FM lors de la lecture d'un article, utlisez le bouton pause sur le lecteur ci-dessous :   

(Vous pouvez baisser le volume directement sur votre ordinateur) 

Flux Rss

picto_rss20.png