Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2012 4 07 /06 /juin /2012 23:50

La dette des états, que ce soit les Etats-Unis ou l’Europe nécessite une dévaluation monétaire du fait de leur surendettement.

Les américains l’ont compris, c’est pourquoi, depuis la crise financière de 2008, la politique de la Fed a été d’injecter massivement des capitaux dans l’économie américaine, tout en maintenant un taux d'intérêt proche de zéro.

Et si l’économie américaine est convalescente, c’est que cette injection massive de liquidités dans le système n’a profité ni aux entreprises ni aux ménages puisque l’argent est resté dans les banques.

L’incertitude monétaire et le risque systémique ne font qu’aggraver le climat de confiance entre les entrepreneurs, les investisseurs et les banquiers de telle sorte que, les banques ne prêtent qu’à ceux qui ont de l’argent.

Contrairement à la FED, les banques centrales européennes n’ont plus le droit d’émettre de la monnaie ni de prêter aux états membres.
Or, les banques Centrales ont besoin de dévaluer les monnaies pour monétiser les dettes afin d'éviter la faillite des banques centrales.

Les décisions des Banques centrales, dans ces périodes de crises financières, sont d’une importance cruciale.
Souvenez-vous, en 1929, la Réserve fédérale américaine, contrairement à sa position actuelle, avait choisi de restreindre le crédit, conséquence, le krach s’était transformé en crise économique majeure.

Comme dit Mike Shedlock / Mish (conseiller pour Sitka Pacifique Capital) :
« Nous traversons actuellement, une récession atypique, ressemblant plutôt à une crise structurelle d’inflation de la dette, un phénomène rare n’apparaissant qu’une fois en plusieurs générations. »
La crise s’éternise dans un climat de complexité et de volatilités croissantes.
La situation dans laquelle se trouvent les banques Européennes s’aggrave de jour en jour.
Pourtant la BCE prend des décisions qui ne font qu’entraîner des cycles de déflation de la dette la rendant ainsi, impossible à rembourser.

Comme la BCE, les gouvernements gagnent du temps en repoussant le problème à plus tard et en empruntant des quantités considérables de monnaie.
Aujourd’hui, non seulement, ils sont à court de monnaie, ils ne disposent plus d’une capacité aisée pour emprunter, du fait de leur surendettement.
Nous nous dirigeons fatalement vers une insolvabilité des gouvernements.
La Grèce fait défaut. L’Espagne et le Portugal finiront par en faire de même.

Les systèmes bancaires sont en faillite un peu partout dans le monde, même les économies des pays émergents (BRICS) s’affaiblissent.
Nous assistons à un effondrement des marchés d’obligations d’Etat et des actions partout dans le monde.

En Grèce, en Italie, en Espagne, voire même en France, les déposants retirent leur cash des grandes banques. Sans parler de la fuite des capitaux vers l’Allemagne, la Suisse, la Grande-Bretagne et principalement les Etats –Unis, il en résulte une forte hausse du Dollar US.

Nous avons montré dans un précédant article comment l'EURO sert de variable d'ajustement à la politique monétaire de la FED. En jouant sur les dettes européennes et sur les taux d'injection de liquidités à très faible taux. Ce qui contribue à faire baisser l'Euro par rapport au Dollar de façon à restituer un Dollar plus cher.

Par un mécanisme subtil, relaté en cinq actes par Jean-Luc PUJO, dans son article (paru dans Politique Actu.com) intitulé « Comment les ménages européens renflouent la dette américaine ... en 2012 !» :
ACTE I – La Banque centrale américaine (FED) rachète de la dette américaine à la CHINE.
ACTE II – La BANQUE centrale américaine revend ses Dollars à la Banque centrale européenne (Dollars pourris contre EURO fort) ;
ACTE III – La Banque centrale européenne assure des prêts aux banques privées européennes ;
ACTE IV – Les banques privées européennes prêtent aux Etats Européens à des taux importants ;
ACTE V – Les Etats Européens infligent des plans de rigueur aux peuples européens pour rembourser les Banques, la BCE et au final en réalité … la FED Américaine.

En jouant au pompier pyromane, la Fed, tente de s’emparer de plus de pouvoir afin de contrôler et de manipuler à son avantage, la monnaie, qui, il y a quelques mois encore, s’emblait lui échapper.

Léa GUEZO

banque-centrale-europeenne.jpg

Partager cet article

Repost 0
No Pasaran la FM et le blog - dans Economie-finance
commenter cet article

commentaires

Jean-Marie GRANDJEAN 08/06/2012 03:08


Plutot qu'un long ecrit ou un long discours, fais une partie de Monopoly avec tes amis et regarde l'évolution et la fin. Et bien c'est simple, on est à la fin de la partie sur une partie du
monde. L'occident !


L'économie doit étre locale et l'argent ne doit pas être stockable ou de façon regulée. Si tu laisse l'argent libre et stable, ca donne le resultat de notre monde et des gens, comme Bettancourt,
qui ont 350 Millions d'euro de benefice sans travailler. et donc qui sucent le peuple comme des parasites. Rend l'argent devaluable comme j'ai expliqué et le probleme est reglé, personne ne
stocke plus sauf pour un achat où là, c'est régulé et ça ne devalue pas. C'est tellement simple que je ne sais pas quoi dire de plus ! Ensuite c'est la loi économique qui gére tout le calcul. Si
tu devalue, l'argent perd de la valeur mais les prix ne baissent pas, ce qui donne de l'inflation et c'est les salariés et les pauvres qui trinquent

Jean-Marie GRANDJEAN 08/06/2012 02:46


 


« Nous traversons actuellement, une récession atypique, ressemblant plutôt à une crise structurelle d’inflation de la dette, un phénomène rare n’apparaissant qu’une fois en plusieurs
générations. »


NON, c'est seulement que nous arrivons à la fin de la partie, tout l'argent est concentré entre les plus riches et les banques !


Ou on en change définitivement les règles ou on s'entre-tue !


En faisant l'Europe, le capitalisme a crus qu'il pourrait avoir l'argent et la paix, en oubliant que les autres mangent aussi et que ce ne sont pas que des esclaves. La facture sera lourde, le
capitalisme est/sera seul responsable.


En fait, d'aprés vous, c'est comme un virus ou des parasites ? on y peu rien, ça arrive comme çà, "une fois en plusieurs générations" ! Vous n’êtes pas sérieux j’espère !!!!

Jean-Marie GRANDJEAN 08/06/2012 02:24


 


Ces solutions de dévaluations ne règlent rien sauf a faire de l'inflation dont les salariés pâtissent. Pour rester dans ce système fou, une des rares solution seraient de créer des monnaies
locales (1 ville), non changeable et périssables. C'est a dire qui perdent de la valeur au fil du temps. Un exemple, moitié du salaire dans une monnaie locale, non convertible, et qui perd
1%/Mois a partir du 2 ou 3eme mois et qui est a zéro au bout d'un an. Là on fais fonctionner l'économie locale et on permet a l'entreprise de gérer son économie nationalement. Mais il faut payer
les actionnaires en monnaie locale jusqu’à leur disparition. L’épargne salariale étant sur une caisse spéciale qui ne dévalue pas mais qui prend des intérêts jusqu'à son utilisation et qui doit
avoir une date limite pour un gros achat (Maison, électroménager, etc) sinon il retombe a zéro. Tant qu'on aura une monnaie stockable, il y aura cumul et l'économie partira a la dérive a plus ou
moins long terme !


C'est le système économique qui doit changer, ses règles, totalement !


En ce moment, la règle est celle du jeu de Monopoly et elle tient en quelques lignes !

No Pasaran la FM et le blog 08/06/2012 02:38



Merci pour ces longs commentaires savants ... Développez votre analyse, nous la publirons avec plaisir. 


Quoi qu'il en soit  RESISTANCE


We all fuck ze banksters ... AAA ... We are very dangerous ...



Jean-Marie GRANDJEAN 08/06/2012 02:09


Je suis désolé, mais cette analyse est totalement fausse sur les causes de la crise comme sur ces pseudo-solutions. Le probleme n'est pas économique, il est systémique, rien
d'autre. Quand est-ce qu'on arretera de faire une economie MONOPOLY et qu'on se mettra a faire une économie qui fait vivre les peuples et les états ? Voila la question !


Il n'y a rien d'autre a dire, c'est une économie MONOPOLY ou de CASINO et pas une économie vivriére pour tous les peuples.


Repondont a cela et on aura reglé le probleme dans la paix ou on aura la guerre. C'est aussi simple !

No Pasaran la FM et le blog 08/06/2012 02:35



Cela revient au même, nous sommes donc bien d'accord ...



Présentation

  • : Bienvenue sur No Pasaran FM - la WebRadio et le blog des chroniqueurs pour niquer les gros niqueurs
  • Bienvenue sur No Pasaran FM - la WebRadio et le blog des chroniqueurs pour niquer les gros niqueurs
  • : Le blog de la webradio NoPasaran FM. Pour une vraie info, une vraie radio faite par des vrais gens, contre les merdiacrates qui nous enfument ... RESISTANCE !!! Découvrez également notre blog et nos articles, des infos, des sujets chauds ... Rejoignez nous, si vous avez une idée de rubrique, des sujets qui vous intéressent, des infos, des petites annonces, un huissier qui doit vous déloger, un coup de gueule, un ras le bol, envie de vous laver les oreilles et le cerveau ... C'est ici ...
  • Contact

Bienvenue

Retrouvez et rejoignez l'équipe de nos chroniqueurs pour niquer les gros niqueurs sur notre blog mais également sur notre web-radio libre et participative 

NO PASARAN FM.

 

Une seule ligne éditoriale:
Liberté, Egalité, Fraternité, Laïcité et INFORMATION

 

Pour couper NO PASARAN FM lors de la lecture d'un article, utlisez le bouton pause sur le lecteur ci-dessous :   

(Vous pouvez baisser le volume directement sur votre ordinateur) 

Flux Rss

picto_rss20.png